Manu pour les intimes, c’est déjà une voix chaude et éraillée teintée de blues et de rock ; c’est également du country-blues avec des textes travaillés aux rimes intelligentes qui peuvent vous prendre tendrement par la main puis vous coller une claque pour vous réveiller.

 

Manu pour les intimes, c’est un torero sans picadors pour calmer la bête, et s’il vit parmi les moutons de la nouvelle scène française, c’est par les vieux loups de l’ancienne qu’il a été élevé.

 

C’est du country-blues avec la chanson française pour lier la sauce ; le tout relevé avec une pointe d’épices espagnoles et servi chaud avec quelques percussions sur la guitare en accompagnement.

 

Dans sa version en trio, c’est accompagné d’un joueur de washboard endiablé et frappadingue et d’un joueur d’harmonica aimant flirter avec les limites de son instrument qu’il investit la scène.

 

Lorsque Tom Waits se prend pour Maxime le Forestier sur un répertoire de Bob Dylan, c'est que Manu pour les intimes n'est pas loin.

 

Gardez le sourire ou offrez-le, mais servez-vous en !

"Manu pour les intimes, c'est la plus belle découverte depuis l'invention du pain et du fromage"

 

                                                               Fondue Magazine

 

 

Photos : Yves Evequoz

 

Contact : manupli@hotmail.fr+(41)76/822.36.62